En FrançaisYaşam

Maniaco-dépressive

Maniaco-dépressive
Je me sens comme un bébé qui réapprend à vivre chaque jour. Mon cœur déborde de toutes les émotions, beaucoup d’inquiétude, d’angoisse, d’amour, un grand amour, l’envie de vivre, l’envie de tout en finir, de m’évader de mon existence et de moi-même, l’envie de partir… je ressens comme si je me débattais comme un enfant qui ne sait pas nager parmi les énormes vagues. Un côté de moi dit de tout laisser tomber et de se rendre comme un derviche solitaire dans une grotte sombre, l’autre côté est écrasé par mes erreurs et ça fait mal.

Les larmes coulent sur mes joues comme des cordes. Mes pieds courent, ils veulent courir, ils veulent courir. Mon âme veut la tranquillité, elle veut la paix. C’est quoi ce rush, il veut se calmer et ralentir là où tu cours. Chaque jour est une contradiction.

Je m’assieds et me lamente chaque nuit pendant une période dans laquelle je vis inconsciemment et le regrette sans réfléchir. Mon cœur, que je pensais avoir tué et engourdi, fonctionne maintenant très émotionnellement, je ne peux pas suivre. Oh, comme j’avais tort. Le cœur se sent-il parfois engourdi ? Il existe en fait pour accueillir les sentiments. J’ai choisi une vie contraire à mon existence et j’ai dit que je l’avais choisie, je peux vivre comme je veux et personne ne peut interférer avec moi. Maintenant, j’essaie de soigner les blessures que j’ai coupées pendant que j’étais inconscient. Quand je touche chaque blessure, elle saigne séparément, mais la chute est toujours la même. Comme j’avais tort.

Alors que je pensais avoir progressé, je me suis retrouvé à lutter et à sombrer dans le même marécage, dans le même puits. Me voici de nouveau au début de ma douleur. Au point zéro.

Mebrure Seha Sarıtaş

İlgili Makaleler

Başa dön tuşu
EnglishFrançaisTürkçe