En FrançaisPolitika-TarihSociété

Une analyse personnelle de la Pandémie

Une analyse personnelle de la Pandémie

Image: Un extrait d’une peinture murale de José Clemente Orozco à Guadalajara au Mexique.

La passéité du passé ?[i] 

Nous avons tous lu des récits de guerre… Des histoires atroces et effrayantes qui citent des évènements horribles que nous n’arrivons même pas à imaginer et à faire l’empathie avec. Certes, les films tournés nous aident à visualiser des scènes et nous mettent dans l’ambiance de guerre pendant un moment précis. Or, la banalité de la réalité quotidienne écrasera les sentiments profonds ; autrement dit « les dents de la roue du moulin (du système) »[ii] moudront ce sentiment.  

En revanche, essayez de faire regarder un film à des gens qui ont vécu des guerres, des homicides des membres de la famille…etc.  Et observez les… Le film aura un effet très profond sur ces personnages. Ils n’auront peut-être même pas le courage de le regarder. En tout cas ; ce que j’ai remarqué quand Paris d’Exil[iii] avait fait une projection en 2015 sur l’exil avec des réfugiés. Aucun des réfugiés n’a pu regarder le film jusqu’à la fin. Parce qu’ils ont vécu toute cette atrocité avec une réalité simple, pure et dure. Ils ne peuvent pas s’en passer comme les gens d’un environnement dans lequel ils sont en sécurité partielle, c’est à dire les gens qui ont la sécurité de leurs corps et des corps de leurs proches.

En revanche ; aucune garantie n’est accordée au modèle de vie qui, aujourd’hui, est présenté comme « l’éternel » ; comme si depuis toujours nous vivions avec une sécurité, une vie « stable » issue d’un travail, d’une maison et d’une voiture. Faux. L’idée de l’éternité n’est qu’une illusion ; qui nous force à croire que tout ce qu’on est en train de vivre est la seule voie « logique » ; ce l’était et cela sera toujours. Alors qu’il n’y a que 80 ans toute l’Europe était envahie par l’Allemagne, 60 ans que l’Algérie était « la France », 40 ans Mitterrand était le rôle modèle du Socialisme à la française, 30 ans l’Union Soviétique était souverain, 20 ans Wall Street a été attaqué par les avions, 10 Ans Kadhafi a été lynché devant les caméras…etc.

Il ne faut jamais oublier que la guerre est la base du capitalisme. Il y en aura toujours tant qu’on est dans ce système.  Le capitalisme, « comme un serpent sournois »[iv], mordra un jour celui qui est vraiment dans l’idée de la vie « éternelle ». C’’est parce que la guerre est la source qui alimente ce système et elle arrivera d’un jour à l’autre et d’une façon ou l’autre.

Cette fois-ci, dans le cadre d’une pandémie… Qui a bouleversé le monde et qui nous a montré l’inefficacité de ce système face à une crise sanitaire. Cette période, qui est sûrement extraordinaire comme une période de guerre ; nous a rappelé que nous ne sommes pas des êtres éternels et notre quotidien n’est pas la norme de vie, il pourrait à tout moment être interrompu, dévié ou détruit. Les guerres, les soulèvements populaires, la pandémie…etc. ce sont tous des expérimentations sociales, qui à tout moment peut bouleverser les vies des millions. Ces expériences se cumulent et constituent notre conscience commune. Ce commun, qui est basé sur des traditions et du vécu -personnel et communal-, rajoutera une couche en plus à notre présent qui va aussi contenir notre passé. Ces moments difficiles, que j’appellerai « atroce » resterons dans notre passé mais aussi dans notre présent et notre avenir.

FIN de «  PART 1 » 

La semaine prochaine : PART 2, Normalisation de l’atrocité


[i] T.S. Eliot : la traduction de “pastness of the past”. Edward Said reprend cette expression dans son livre «imperialism and culture » et explique le lien complexe entre le passé et le présent. Il en résulte que le passé et le présent ont un lien dialectique et explique ainsi : « “il n’y a pas de manière juste de séparer le passé du présent. Le passé et le présent s’informent, chacun implique l’autre et … chacun coexiste avec l’autre. Ni le passé ni le présent n’ont à eux seuls une signification complète” »

[ii] Une traduction mot à mot d’une expression turque répandue

[iii] Le Collectif Parisien de Soutien aux Exilé.e.s  (CPSE) s’organise depuis 2015 pour apporter quotidiennement une aide matérielle, alimentaire, médicale, psychologique, juridique et administrative ainsi qu’un soutien inconditionnel aux personnes exilées, jeunes hommes, femmes, enfants ou familles, primo-arrivants à accueillir et orienter car alors systématiquement à la rue.

[iv] Une traduction mot à mot d’une expression turque répandue

İlgili Makaleler

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

Başa dön tuşu
EnglishFrançaisTürkçe